Accueil semaine

Comme promis je vous invite à faire connaissance avec mes amies, à découvrir des femmes de talent. Aujourd’hui, je vous présente Émilie dont le travail élégant sur des meubles anciens fait de nombreux heureux ; et Céline, créatrice de délicats bijoux faits main qui vous invite à une vente la semaine prochaine.

Comme moi, soyez heureux, j’ai plein de copines qui en plus d’être talentueuses sont de belles personnes. La suite très bientôt.

Je vous souhaite de très beaux jours estivaux.

J’ai lu & j’adore se fait éclectique : conte poétique + biographie présidentielle + trilogie sulfureuse…

Le Café de la Jatte



Le Café de la Jatte est un restaurant italien, idéalement situé aux portes de Paris, entre Neuilly et La Défense.

Côté architecture, le bâtiment est une très jolie structure de briques et de métal, bien rénovée et mise en valeur.
Sa construction date du XIXème siècle et le lieu a notamment abrité les décors de l'Opéra de Paris.



Côté déco, les très beaux volumes sont habillés d’un style à la fois sobre et osé (vrai ou faux le squelette XXL au plafond ??), chic et chaleureuse. Du coup, chacun s’y sent à son aise, des businessmen aux familles. La grande salle du restaurant est complétée d'un jardin d'hiver et d'une terrasse arborée.

Côté assiette, la cuisine est également à la fois classique et osée : pizza en entrée, oui, mais suivie d’un risotto champignons-myrtilles. Délicieux.

Coté addition, comptez 10€ la pizzette, 15/20€ les pâtes, 25/30€ les viandes et poissons, et les desserts à partir de 9€. Menus du midi entre 25€ et 35€, entrée+ plat ou plat + dessert. 
Le week-end, brunch à l'italienne (38€), avec animations pour les enfants le dimanche.

Côté environnement : l’Ile de la Jatte, de par sa situation, est une parenthèse calme (et huppée) au cœur de la frénésie des quais de Seine.

 
Le Café de la Jatte se trouve 60 Boulevard Vital Bouhot  à Neuilly-sur-Seine.
Suivez ce lien pour réserver par téléphone ou en ligne.

Dans un tout autre esprit, essayez aussi La Guinguette de Neuilly, à quelques encablures.

Aucun commentaire: