Accueil semaine

6.5.24

Paris City guide : 17ème Ternes - Villiers - Batignolles

S'il recouvre moins de 6 km2, le dix-septième arrondissement est très étendu d'ouest en est. Bordé par le boulevard périphérique (face à Neuilly, Levallois-Perret, Clichy et Saint-Ouen), il voisine les arrondissements 16, 8 et 18, et se compose des quartiers administratifs Ternes, Plaine-de-Monceaux, Batignolles et Épinettes. 

Pour ce carnet de balade je vous propose plus de 120 lieux à voir à faire, à découvrir : jolies rues et belles avenues aux immeubles d'intérêt, cinémas de quartier, parcs, magasins de bouche ou pour animaux, droguerie ou espace cycles, des librairies pour tous les âges et tous les goûts, des pâtisseries de folie et de délicieuses  boulangeries, un choix parmi les innombrables cafés et restaurants, des salles de spectacle, un ancien grand magasin iconique, de superbes établissements scolaires dont une école d'ingénieurs de pointe avec musée de street art, et de charmants passages privés.

Vous découvrirez que l'Arc de Triomphe est situé dans le 17ème arrondissement (montez, la vue à 360° est si belle), et que j'ai un peu débordé pour inclure la salle Pleyel et trois voisins, en attendant un jour de faire un City guide dans le 8ème. À vous de choisir où diriger votre balade dans ces quartiers parisiens, vivants et authentiques, dans ces rues à l’architecture volontiers somptueuse, jusqu'au charmant parc Monceau.

Voici ci-dessous trois "highlights" :

  • La rue de Lévis
J’adore son esprit village, ni bobo ni luxe. À l’écart du bruit des grandes artères, semi-piétonne, elle est encadrée tout du long de beaux immeubles bien entretenus et son esprit décontracté est intact. J’aime particulièrement les heures matinales où les commerçants s’installent, disposent leurs produits. Tout le monde papote et se dit bonjour, se retrouve pour le café. Un rayon de soleil et la vie est belle. 
Cette rue que les habitants et commerçants appellent malicieusement rue Lévy, est un marché immense et quotidien, de qualité, aux prix abordables. Voici donc tout ce que vous trouverez quand vous irez vous y promener. Ne soyez pas étonné de rentrer avec l’envie de cuisiner, un panier chargé de produits de saison, et peut-être la tentation d’y habiter. 

Démarrons place de Lévis, en direction de l'avenue de Villiers :
Sur la place se trouve l'une des 95 fontaines Wallace ayant perduré à Paris. Celle-ci est un "grand modèle" à cariatides, vert comme la plupart. Ces anciens points d'eau potable publics dessinés par Charles-Auguste Lebourg furent financés par le philanthrope Richard Wallace à la fin du XIXème siècle, dont elles portent le nom.
Ensuite, en remontant la rue je note les commerces suivants : librairie, primeur, poisson, cacao, miel, chocolat Ducasse, thé, fromage, cookies Laura Todd, brasserie La succursale, pain pâtisserie maison Julien, boutique Poilâne, pains Liberté.
À droite rue de la Terrasse : fromage, vins, une jolie confiserie comme on n'en fait plus, à l'angle la terrasse du Raphaëlle et en face, les Merveilleux de Fred, si bien nommés.
Retour rue de Lévis : plusieurs boucheries, chocolat, magasin bio, pain, les belles meringues la Meringuaie, un traiteur grec et un italien, un charcutier MOF + restaurant, des poissons, du café, la brasserie le Dôme à l'angle, en face les pains et pâtisseries maison Marques (cf City guides à l'ouest de Paris) et pour finir, un glacier Amorino. Ouf ! Mieux vaut ne pas avoir tout testé car de l'autre côté du carrefour se trouve le bel "appartement" Sézane ...
Ce que je préfère dans cette rue sont les magnifiques étals ouverts de fruits et légumes, qui donnent envie de bien s'alimenter et de choisir avec soin. Je vous laisse découvrir en complément les enseignes de mode, accessoires, beauté, ainsi que l'autre partie de la rue, depuis la place, en direction de la rue Cardinet (voir mes adresses sur le plan).

 

  • Les Batignolles 

Du village des Batignolles dont les traces remontent au XVème siècle, ce quartier a conservé le nom autant que l’esprit. Autour de l’église Sainte Marie des Batignolles, l’ambiance est restée volontiers décalée, bohème sans gentrification débridée. Les cafés et restos ont plutôt vocation de travailler de beaux produits, bio, locaux, dans des décors cosy comme à la maison. La culture reste également vivante dans ces rues où ont résidé Verlaine, Mallarmé, Manet, Zola, Barbara, Brel, et bien d’autres artistes. Les terrasses voisinent de petits parcs poétiques remplis d’enfants, bref, le quartier est vivant, les habitations gardent une hauteur raisonnable permettant de voir le ciel, et à quelques contrexemples près (la mairie …) la modernité n’a pas tout changé. Exception faite de l'extrémité nord est, où le parc Martin Luther King (ci-dessous) offre une percée végétale entre les bâtiments neufs à l’architecture innovante, jusqu’au Palais de Justice de Paris. 




  • Les Ternes 

Autour du bâtiment emblématique de la Fnac (anciens Magasins réunis, de style art nouveau, créés en 1914), le quartier Ternes s’étend en étoile depuis une Porte Maillot en pleine transformation jusqu’à la plaine et au parc Monceau. Le long des avenues haussmanniennes percées sous le Second Empire (j’ai tagué plusieurs pépites architecturales), cette partie du dix-septième arrondissement a ces dernières années  vu ses commerces surannés faire place à plein de jolies enseignes et d'élégantes terrasses, derrière lesquelles se dénichent de petits espaces préservés à l'image du charmant marché piéton Poncelet Bayern. 


Tout le City guide Paris 17ème vous attend sur ce lien, sur Plan téléchargeable !



+ Quelques pas de plus et vous voilà sur d'autres City guides :

+ Plus de détails sur les sujets suivants :


🚩 Dear International friends! You will find on the attached map all my favorite places in this great area. To read the entire post in any language, you can use the translation button on the left, or the one in your browser.