Accueil semaine

2024,


2023, bien pratique pour les souhaits, avait le bon goût de rimer avec plein de concepts intéressants à développer & appliquer (soi, voie, chocolat, pyjama, …).

2024 se montre plus complexe, déjà, oblige à se creuser la tête, à chercher des idées pour éviter les rimes peu engageantes en -attre ou -âtre, type combattre, plâtre, ou verdâtre. Alors, pourquoi ne pas commencer sur le thème de l’humour, se promettre au long de ces 365 jours, de rire, de s’amuser, de choyer son âme d’enfant ?

Je ressens en ce début d'une nouvelle année le besoin de me battre contre rien, au contraire l’urgence de ne plus s’opposer sans cesse, à tout et n'importe quoi, pour plutôt proposer des solutions, montrer des intentions, valoriser les avancées et chérir la positivité. 

Comme dans une liste de rimes potentielles aussi anxiogène que l'actualité, c'est le moment de se battre pour voir croitre son bien-être, être assez opiniâtre pour concevoir une belle année pour soi et pour ses proches, se montrer assez créatif pour trouver un sens à  "2024, l'année ... Cléopâtre" (élégant + pointu). Pas question pour autant de se baigner dans du lait d’ânesse, de voyager incognito roulé(e) dans un tapis ni d’accepter livraison d’un panier de figues malintentionné. Et si Cléopâtre nous soufflait de profiter de la beauté, la regarder, l'imaginer, la créer dans les petites choses comme les grandes idées ? Défi accepté.


Bien loin de la couleur citée ci-dessus, le Pantone de l’année, si bien nommé "Peach Fuzz", m’évoque la lumière de sa couleur, la douceur du fruit, les joies de l’été, et le côté pétillant de ce nom comme une invitation à lancer des paillettes, s'employer à créer une étincelle, à valoriser son propre éclat. 


Les premiers sujets que j’ai envie de partager parlent d’équilibre, de préservation, d’intériorité. Faire un break, reprendre le contrôle, rester zen, se ressourcer. En complément, je proposerai de s’appuyer sur les voyages, la musique, l'art, la lecture bien sûr.

En 2024, alors, laissons-nous envahir par la vibration des sons des mots, du beau, ouvrons grand les yeux et l’esprit vers d'autres réflexions d'autres cultures, profitons de tous les moments et de tous les moyens pour soigner, au propre comme au figuré, notre corps et notre esprit.


Pour bien commencer, je livrerai sur ces pages un sujet qui me tient particulièrement à coeur, sur le thème de la mémoire, l’histoire à ricochets d’un petit caillou tout simple …

Je vous souhaite ainsi une année pleine d'élan, et de rebondissements.

 

Droits réservés.