Accueil semaine

Pour fêter la rentrée -mot banni devenu réalité inéluctable- j’ai décidé de vous parler de ... vacances.
Week-end en France, séjour proche ou lointain, je vous invite donc à visiter et découvrir, en séjournant dans d’amusants hôtels modernes et abordables.
Rien de tel que planifier un prochain départ pour se doper d’énergie ! Pour la suite j’ai bien entendu de bonnes idées gain de temps et organisation en réserve, des visites et sorties, mais je commencerai par vous parler de loisirs !
Bien belle semaine.

P.S. Sur J’ai lu & j’adore, découvrez deux de mes coups de cœurs de l'été, une superbe fresque historique et un roman pour tous les âges.

Roman d'une garde-robe au Musée Carnavalet

Roman d'une garde-robe, le chic d'une parisienne de la belle époque aux années 30.
Un magnifique programme pour une exposition qui l'est tout autant. Jouant la carte de la transversalité, elle mêle astucieusement différentes pièces du musée des Archives, à celles de Carnavalet, pour mettre en valeur le don exceptionnel de la descendance d'Alice Alleaume, née Dumas-Baudron en 1885. Dotation récemment entrée aux collections du Palais Galliera.

De la fin du XIXème siècle aux années 30, nous suivons la vie de cette parisienne tour à tour employée d'une maison de couture place Vendôme, et cliente des couturiers parisiens les plus prestigieux. 

La richesse de cette collection, outre de superbes tenues, est constituée de tous les documents et accessoires grâce auxquels nous accompagnons Alice, de la jeune fille de famille à la femme du monde. De nombreux détails de sa vie de femme active renseignent sur le travail féminin, le fonctionnement d'une grande maison de couture, et la vie culturelle parisienne.

Lettres, carnets de notes et de commandes, photos, garde-robe, sacs, nombreux chapeaux et bibis, bandeaux et même perruques, bottines, vêtements et jouets d'enfants, parfums, maquillage, modèles de couture, échantillons de tissu, ombrelles, manchons, bijoux très modernes, gants, aquarelles humoristiques: tout est extraordinairement bien conservé
Telle l'affiche de l'exposition : une huile sur bois anonyme intitulée La femme à l'écharpe, cette vie parmi tant d'autres met en lumière une période en pleine mutation, du classicisme belle époque à la modernité libérée des années 30.


23 rue de Sévigné, Paris 3ème,
Du mardi au dimanche de 10h à 18h,
Jusqu'au 16 mars 2014.




1 commentaire:

sakartonn a dit…

J'ai beaucoup aimé cette exposition aussi.